Editorial -

Galaxies N° 29

Un titre un peu modifié, pour ce numéro de Galaxies préparé par Jean-Pierre Fontana et Jean-Pierre Andrevon. Vous aviez en effet pris l’habitude de voir revenir tous les trois numéros le titre « Lunatique », avec les deux compères précités aux commandes. Mais Lunatique est un titre historique, fondé par Jacqueline Osterrath, qui en a légué par testament la propriété à un légataire, lequel nous a manifesté son souhait d’en suspendre provisoirement la publication pour des raisons qui lui appartiennent, ce qui, après tout, est son droit le plus élémentaire. Nous avons donc décidé de maintenir le particularisme de ce « numéro sur trois », en le matérialisant par l’ajout au titre de Mercury, qui fut aussi une revue de science-fiction, contemporaine des débuts de Lunatique, dont Jean-Pierre Fontana, qui la fit vivre dès les premiers numéros, nous a parlé dans son histoire du fandom français, ce récit passionnant dont vous trouverez dans ces pages le troisième et (provisoirement) dernier chapitre.

Pour ce premier numéro de Galaxies-Mercury, Andrevon nous a concocté un dossier Dominique Douay, un de nos grands auteurs français de science-fiction, qui revient au genre depuis quelques années, et nous donne dans ces pages un texte tout frais écrit. Vous le lirez avec le sentiment de goûter à nouveau à un de ces grands crus qu’on n’avait jamais vraiment oublié, et que l’on est tout heureux de retrouver. Michel Jeury, Sylvie Lainé et Lucie Chenu viennent y porter témoignage, et nous avons ajouté la reprise d’un texte devenu depuis longtemps introuvable : « Qui m’appelle ? », pour lequel Douay et Andrevon avaient mêlé leurs plumes… (Eh oui, ils font encore partie de ceux qui ont appris à écrire à la Sergent-Major…)

Nous retrouvons aussi, dans les nouvelles inédites, Ketty Steward, dont nous avions ici publié l’excellent « Dolorem Ipsum », Pierre-Jean Brouillaud, qui nous avait préparé le menu du Galaxies 26 Spécial Italie, Serena Gentihomme, qui avait publié dans le même 26 la nouvelle « A.D. 3013 », et nous y accueillons Sofia Samatar et Julie Subirana.

Enfin, retour de la rubrique BD de Franck Jammes, à propos des super-héros (qui s’exposent en ce moment à Paris, et Leila Zamar nous en parle) et bien entendu du cahier cinéma de Fontana et Andrevon.

Bonne lecture !

Pierre Gévart

le 8 avril 2014

Sommaire